ISTHIA

Institut Supérieur du Tourisme de l'hôtellerie et de l'Alimentation

L’ISTHIA

Présentation de l’ISTHIA

 

L’ISTHIA est un institut interne de l’Université publique Toulouse – Jean Jaurès, spécialisé dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et de l’alimentation.

Formations

Aujourd’hui, quatre campus accueillent les formations de l’ISTHIA : Toulouse, Foix, Cahors, et Kuala Lumpur (Malaisie). L’offre de formation, qui va du Bac +1 au Bac +5, propose différents modes : la formation initiale, la formation continue et l’alternance. L’institut propose également des formations courtes ou des programmes de reprises d’études adaptés à tous les projets professionnels.

En fin de formation, les étudiants sont dotés de solides compétences professionnelles et scientifiques nécessaires à leur (ré) insertion sur le marché du travail. À cela, s’ajoute pour les professionnels, la possibilité de valider un diplôme par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Recherche

Les travaux de recherche sont principalement conduits dans les domaines du tourisme et de l’alimentation au travers d’une approche pluridisciplinaire qui mêle sociologie, anthropologie, économie, géographie-aménagement, communication et marketing. Ils sont centrés sur trois principales thématiques : dimensions sociales et culturelles de l’alimentation ; tourisme, culture et patrimoine ; tourisme, développement et ingénierie du tourisme et de l’hôtellerie-restauration.
Les programmes de recherche qui sont agrégés à ces thématiques traduisent le dynamisme scientifique des enseignants chercheurs de l’Institut.

Valorisation

En collaboration avec les services de la Direction en Appui à la Recherche (DAR-UMS 838) de l’UT2J et les laboratoires de recherche, les enseignants-chercheurs de l’ISTHIA assurent une production scientifique au service de la communauté universitaire mais également au service des univers professionnels d’insertion de ses étudiants.
Le centre de valorisation situé sur le campus de Foix permet la diffusion et la valorisation des résultats, c’est-à-dire l’utilisation des connaissances et des compétences de la recherche, essentielle au rayonnement de l’ISTHIA.

Expertise

En complément des activités de formations, l’ISTHIA conduit des expertises notamment dans les domaines suivants :
• Mise en place de nouveaux diplômes en France et à l’étranger (ingénierie de formation, formations de formateurs, formations courtes, etc.).
• Participation à divers projets et programmes de coopération, locaux, nationaux ou internationaux. Dans ce cadre, l’Institut développe des méthodes et outils innovants, afin de pouvoir mettre à disposition du plus grand nombre les ressources produites.
• Élaboration de sessions de formation sur des aspects du fonctionnement des organisations et formation à l’usage des nouvelles technologies, à la création d’outils d’aide à la décision, au management de la qualité, etc.
Ces éléments renforcent les liens avec les partenaires de la formation et des mondes professionnels et institutionnels et
accentuent la professionnalisation de l’Institut.

International

Faire de l’international un des leviers de développement de l’Institut est un des objectifs que nous nous sommes fixés depuis l’origine. Parmi les modèles de coopérations universitaires et scientifiques déployés, nous pouvons mentionner :
• Les programmes de mobilité enseignante et de mobilité étudiante,
• La validation des acquis et de l’expérience,
• La délocalisation de diplômes,
• Les travaux de recherche développés depuis 2012 dans le cadre de la chaire Food Studies: Food, Cultures & Health à Taylor’s University (programmes de recherche, séminaires, conférences, publications collectives ou co-tutelles de thèses).

Historique

 

L’Institut Supérieur du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation (ISTHIA) est né il y a plus de 30 ans au sein de l’université Toulouse – Jean Jaurès. Sa forme actuelle résulte de la transformation (2012) du Centre d’Études du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation (CETIA) en institut.

Naissance du CETIA

L’histoire des formations dans le champ de l’hôtellerie et du tourisme à l’Université Toulouse – Jean Jaurès débute en 1987, avec la création d’une Maîtrise de Sciences et Technique en Hôtellerie, Tourisme Thermalisme (MST-HTT). Elle s’inscrit dans le cadre du développement de l’Institut International d’Hôtellerie et de Tourisme (IIHT), structure inter-établissements créée en 1985 à l’initiative du recteur Levier, qui regroupait les trois universités toulousaines, le lycée hôtelier de Toulouse, le Centre de Formation des Professeurs Techniques (CFPT) – antenne toulousaine de l’École Normale Supérieure de l’Enseignement Technique de Cachan (ENST), l’École Normale Nationale d’Apprentissage (ENNA) et dont la vocation était le développement d’une activité d’ingénierie pédagogique à l’international dans un domaine où la France est repérée comme un acteur de premier plan.

En accord avec les trois présidents, la décision est prise d’implanter ce nouveau diplôme à l’Université de Toulouse II Le Mirail. Deux arguments président à ce choix : le lien entre le tourisme, l’hôtellerie et le secteur universitaire des langues et civilisations étrangères et la volonté de développer la professionnalisation de cette université. De façon presque concomitante deux autres diplômes relevant du champ du tourisme et de l’hôtellerie vont voir le jour dans
différents départements de l’UTM :

    • Un Diplôme Universitaire (DU) en “Tourisme international” est mis en place dans la faculté des langues dirigée à l’époque par le Doyen Jean Froidure. Deux ans plus tard, il sera habilité par le Ministère de l’enseignement supérieur comme un DESS “Industries du tourisme”.
    • Une licence “Hôtellerie-restauration” voit également le jour dans le département des sciences de l’éducation, au moment de la création des IUFM. Elle est destinée à accueillir les étudiants prérecrutés préparant le CAPET “Hôtellerie-Tourisme”.

Prenant acte du développement d’un pôle de formations professionnalisées dédiées aux métiers du tourisme et de l’hôtellerie, les responsables de ces diplômes décident de se regrouper et présentent un projet de création d’un département universitaire : le Centre d’Études du Tourisme et des Industries de l’Accueil (CÉTIA). Il est validé par le conseil d’administration de l’université en 1993, et trouve place au sein de la faculté des langues

Dès la naissance du CÉTIA, des partenariats en matière de recherche se sont mis en place faisant émerger plusieurs thématiques devenues aujourd’hui des spécialités de l’équipe toulousaine :

    • Analyse des politiques en matière de tourisme social en Europe,
    • Inventaires de patrimoines alimentaires et leur valorisation dans le secteur touristique,
    • Ingénierie touristique, hôtelière et de restauration,
    • Étude des mutations des pratiques alimentaires, de leurs déterminants sociaux et de leurs conséquences économiques
      et sanitaires

Montée en puissance du CETIA 

Dix ans après la mise en place de la première formation en hôtellerie-tourisme à Toulouse, le CÉTIA a connu une montée en puissance qui s’est traduite par la multiplication des sites de formation, la diversification de son offre de formation et une plus forte institutionnalisation des activités de recherche. En 1995, la MST HTT est transformée en IUP (DEUG, licence IUP et maîtrise IUP). L’année suivante, l’IUP est dédoublé sur le site universitaire de Foix par la création d’une option “Développement touristique en milieu montagnard” (DEUG, licence et maîtrise) et une option du DESS “Industries du tourisme” est ouverte en 1999.

En plus de l’expansion spatiale, les champs de formation se sont élargis :

  • En 1997, le DNGIN “Diplôme National de Guide Interprète National” est implanté sur le site de Foix.
  • En 1999, la licence professionnelle “Nouvelles technologies appliquées à la commercialisation des produits et services
    touristiques” est mise en place sur le site de Foix.
  • En 2000, un DESS “Sciences sociales appliquées à l’alimentation” est co-habilité avec l’ENSAT et l’ENFA, sur le site de Toulouse.
  • En 2001, l’option “Gestion des organisations touristiques” du DESS “Industries du tourisme”, est implantée sur le site de Foix.
  • En 2001, création d’un diplôme universitaire “Responsable de structure touristique et de loisirs à HQE” sur le site de Foix.
  • En 2004, création du Diplôme universitaire “Gardien de refuge de montagne” sur le site de Foix.
  • En 2005, création d’une licence professionnelle “Hôtellerie-tourisme” avec deux options : “Hôtellerie-restauration” et “Ingénierie et gestion des systèmes alimentaires” et d’un master “Alimentation” avec deux options “Management et ingénierie de la restauration collective” et “Sciences sociales appliquées à l’alimentation”.

Développement à l’international

C’est à l’international que l’expansion du CÉTIA va être la plus importante. Il y avait déjà eu entre 1990 et 1994, l’implantation de la MST-HTT à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec (ITHQ) à Montréal, transformé en coopération classique avec l’Université de Québec à Montréal en 1995. Puis le CÉTIA va nouer des partenariats avec différentes institutions en Espagne (Université de Gérone), en Malaisie (Taylor’s Hotel School), en Guadeloupe (Sup de Co Caraïbes), en Pologne, Bulgarie et Vietnam. Ainsi l’effectif des étudiants à l’international n’a cessé de croître.
L’élargissement et le développement de l’offre de formation du CÉTIA résultent de trois facteurs :

    • L’analyse de l’insertion professionnelle des étudiants qui met en évidence des résultats satisfaisants avec l’accès à des postes de management tant dans la restauration collective que dans l’hôtellerie internationale ou encore dans le secteur du tourisme (taux d’emploi de plus de 80 % à l’issue de la première année après l’obtention du diplôme).
    • La prise en compte d’une forte demande amont, liée à des flux importants d’étudiants issus des L2 de sciences sociales et humaines ainsi que des BTS “Tourisme” et “Hôtellerie-restauration”.
    • Une demande en matière de formation continue et de VAE.

En 2009, avec la création d’un département coadministré (le Taylor’s Toulouse University Center), le partenariat entre l’Université de Toulouse 2 et le Taylor’s University College de Kuala Lumpur a franchi une nouvelle étape dans son institutionnalisation. Cette structure gérée par un conseil d’administration sous la présidence des présidents des deux institutions accueille aujourd’hui 450 étudiants (369 L3 et 81 en master), une antenne de l’équipe de recherche et permet de renforcer l’équipe pédagogique (détachement de personnel et contrats locaux cofinancés de jeunes chercheurs).

Evolutions des formations

En 2011, la campagne d’habilitation a été l’occasion d’une réorganisation de l’offre de master avec la construction de la mention THA qui affirme le positionnement original du département CÉTIA qui se traduit par une l’articulation de deux filières en relation dans l’univers économique et professionnel mais faiblement connectées dans les champs de la recherche et de la formation. La mise en place de trois parcours dans la spécialité “Tourisme Hôtellerie” a été l’occasion d’accroître la lisibilité de l’offre. Le parcours “Tourisme et développement” est désormais installé sur le site de Foix et les parcours “Management des industries du tourisme” et “Management en hôtellerie-restauration” sur celui de Toulouse.

La création de la spécialité “Alimentation” a regroupé l’ancien DESS SSAA en lui adossant un M1 et a permis de prolonger la maîtrise “Restauration collective” par un M2. Cette transformation de la spécialité est une réorganisation en profondeur de l’offre du CÉTIA avec un élargissement vers l’univers de l’alimentation. Des progrès restent à faire cependant pour accroître la lisibilité des articulations entre ces deux dimensions de l’offre de formation.
Le DESS SSAA était organisé sur une logique d’élargissement de compétences et recrutait des étudiants ayant terminé des parcours technologiques (MST, maîtrise, diplôme d’ingénieur), des parcours paramédicaux (diététique, nutrition, santé publique) et des parcours SHS. Le démarrage au niveau M1 suppose une articulation sur des L3 qui passe par l’identification de L3 “sources” dans l’offre de l’éducation nationale et dans l’offre de l’enseignement supérieur agricole.

Un positionnement et une politique de formation volontaristes

Le CETIA s’est construit durant 30 ans en trois grandes étapes :
Création : les objets de formation s’agrègent (MST-HTT, DU en tourisme international, licence en hôtellerie restauration),

Structuration : l’offre de formation s’élargit autour d’un IUP (DESS, DNGIN), et d’une délocalisation à Foix,

Développement : CETIA a fait l’objet d’une croissance rapide. (Réforme LMD, intensification de l’activité à l’international, développement de la recherche par l’intégration d’une UMR).

L’ISTHIA se positionne aujourd’hui sur deux secteurs socio-économiques en interaction : le Tourisme et l’Hôtellerie d’une part et l’Alimentation d’autre part. Ce positionnement a pour objectif de préparer les étudiants à répondre à certains enjeux contemporains communs auxquels les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie-restauration, de la restauration collective et des entreprises agro-alimentaires doivent faire face tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale.

Grâce à son développement, l’ISTHIA est à présent le deuxième plus grand centre de formation public en France dans le domaine du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation (plus de 1000 étudiants).

ISTHIA

Site de Toulouse

Campus du Mirail

5, allées Antonio Machado
31058 TOULOUSE Cedex 9

Plan du site de Toulouse

05 61 50 23 68

Site de Foix

Centre universitaire de l'Ariège Robert Naudy

4, rue Raoul Lafagette
09000 FOIX

Plan du site de Foix

05 61 02 19 74

Site de Cahors

Centre universitaire Maurice Faure

273, Avenue Henri Martin
46000 CAHORS

Plan du site de Cahors

05 65 23 46 04

Pin It on Pinterest